Archives de Catégorie: Shopping

Des boutiques, des découvertes shopping, des obsessions matérielles, le capitalisme à son meilleur!

Petits cadeaux pour Noël

Voici une petite liste de suggestions de cadeaux pour faire plaisir à votre famille et vos amis au terme de cette année, évidemment reliés à mon passe-temps favori, la cuisine!

1. Pour le littéraire… Fifty Shades of Chicken de F.L. Fowler (23$)

Une lecture aucunement sérieuse, purement ludique, avec des recettes fort appétissantes pour apprêter le poulet. Oui, il s’agit bien d’un spin-off de Fifty Shades of Grey où l’on relate les tribulations d’un petit poulet novice face à un dominant cuisinier expert. Ouh la la…

This isn’t just about getting me hot till my juices run clear, and then a little rest. There’s pulling, jerking, stuffing, trussing… He promises we’ll start out slow, with wine and a good oiling… Holy crap.

Ne vous détrompez pas: les recettes sont extrêmement bien détaillées, semblent savoureuses et sont présentées avec des images bien explicites.

On aime aussi les photos du cuisinier-mannequin ficelant notre héros-poulet. 😉

Disponibles dans toutes les grandes librairies.


2. Pour le crack de thé… Les coffrets-échantillons de Camellia Sinensis (25-35$)

Thés verts du monde (6)

Camellia Sinensis offre un choix de thés incommensurable sans jamais tomber dans les excès de saveurs et de parfums et pour Noël, il nous offre ces intéressants coffrets d’échantillons de thés, certains plus spécialisés que d’autres. Deux ans auparavant, un ami m’avait offert le coffret Thés verts du monde qui m’avait d’ailleurs beaucoup plus: les saveurs sont suffisamment diverses pour ne pas tomber dans la redondance. Les choix ont d’ailleurs changé depuis, ma sélection étant un peu différente de celle offerte cette année.

Les choix disponibles:

  1. Thés verts du monde (petit et grand formats)
  2. Chai! Chai! Chai! (petit format)
  3. La Grande Découverte (petit et grand formats)
Camellia Sinensis
351 Rue Émery,
Montréal, (QC) H2X 1J1
T. 514.286.4002
F. 514.286.0625

3. Pour l’apprenti… Un cours de cuisine? (80 à 110$ par personne)

Bon d’accord, ce n’est pas à la portée de tous les porte-feuilles, moi la première à ne pas y songer. Par contre, comme activité en couple ou en famille, il s’agit d’une façon de passer un bon moment ensemble tout en s’éduquant sur l’art de la table. Plusieurs écoles de cuisine offrent des cours à la carte pour le commun des mortels dont la sélection s’étend entre la haute gastronomie à la cuisine tout bonnement santé en passant par l’art de façonner des desserts grandioses.

Voici quelques adresses utiles:

  1. Appetite for Books (en anglais)
  2. La Guilde Culinaire
  3. Mezza Luna
  4. L’Académie Culinaire
  5. Olive&Olives
J’ai déjà essayé le cours de confection de chocolats fins à la Guilde Culinaire trois ans auparavant avec Christophe Morel et pour tout vous dire, je n’ai pas encore maîtrisé l’art du tempérage du chocolat, un aspect important qui a été démontré en classe, mais malheureusement pas pratiqué, faute de temps. Par contre, l’activité est très amusante et on finit avec une boîte de nombreux chocolats, mon amour et moi ayant pris les deux plus remplies étant donné qu’on les avait remplis nous-mêmes (chut!).

4. Pour l’amateur de bonnes boissons… Brooklyn Brew Beer Making Kit (40-50$)
Il est certain que pour un amateur d’alcools, une excellente bouteille de vins ou un décanteur à scotch (oh mon Dieu qu’il est beau, ce décanteur!) serait un cadeau parfait. Sortons des sentiers battus et offrons-lui plutôt un kit qui lui permettra de préparer sa propre bière et de l’initier aux arts et techniques de la fabrication d’alcool même. Il s’agit d’une très bonne introduction à cette activité Brooklyn BrewShop en a déjà d’ailleurs sorti neuf saveurs différentes.

Disponibles sur Amazon.ca et dans les librairies Chapters et Indigo.


5. Le cuisinier expérimenté qui a déjà tout dans sa cuisine… Kit Coups de coeur des Chasseurs d’épices d’Épices de Cru (27$)
Kit Coups de coeur des Chasseurs d'épices
Je me souviens deux ou trois ans auparavant, Sonia du blog Les Grignotines avait trouvé ce petit bijou pour Noël: des effluves de bonheur émanaient de ces petits pots. La marque Épices de Cru fournit d’ailleurs plusieurs kits, certains plus spécialisés que d’autres, certains plus adaptés aux novices de la cuisine qui souhaitent en apprendre davantage sur les épices que l’on peut employer.

Disponibles dans les boutiques suivantes du Marché Jean Talon:

Olives & Épices

Marché Jean-Talon
7070 Henri-Julien étal C-11
Montréal
H2S 2W1
T. 514-271-0001

La Dépense

Marché Jean-Talon
7070 Henri-Julien étal C-6
Montréal
H2S 2W1
T. 514-273-1118

Obsession de décembre: le thé

Vivre avec une autre Asiatique crack de thé n’aide sûrement pas ma cause: je consomme de façon largement abusive du thé. De ces temps-ci, je bois quasiment tous les jours du thé vert japonais Sencha, acheté à la boutique My Cup of Tea/Ma Tasse de Thé. Il s’agit d’ailleurs de mon endroit préféré où m’approvisionner en petites herbes à infuser.

Pour Noël, j’ai offert à ma colocataire crack de thé Lu Wei une tasse de voyage spécialement conçue pour infuser le thé. La boutique David’s Tea vend probablement une des meilleures que l’on puisse trouver sur le marché: de marque Timolino, celle-ci possède un filtre pour infuser le thé que l’on peut enlever à notre guise. Elle conserve très bien la chaleur, ne laisse pas s’échapper les feuilles de thé lors de la dégustation (ou du moins, très peu), est SUPER HERMÉTIQUE et se décline en plusieurs couleurs.

Notez le « super hermétique » en lettres majuscules et police grasse et soulignée que je considère un critère primordial et essentiel à évaluer lors de l’achat d’une tasse de voyage, soit sa capacité à être littéralement balancée dans un sac à dos sans échapper une seule goutte.

Si vous voulez vous lancer dans la dégustation de thé (et je vous préviens, on en devient accro quasiment autant qu’avec le café), laissez-moi vous donner un conseil de base que je n’ai compris que tout récemment: le choix d’une théière est tout aussi important que le choix même du thé. À mes débuts, – vous l’avez d’ailleurs vue sur mon blog dans mes toutes premières publications – j’employais une théière qui avait probablement plus une vocation décorative. Elle versait foutument mal et nous offrait immanquablement une flaque sur la table, c’était inévitable!

Je me suis ensuite procuré une petite théière dans une sorte de… pas Dollarama, mais dans un magasin à bidules bon marché de la vie quotidienne à Shanghai, avec des motifs typiquement chinois. Elle était pas chère (5$) et elle verse d’ailleurs fort bien, je l’adore! Les petites tasses qui l’accompagnent ont d’ailleurs été achetées au Chinatown de Montréal. Remarquez la forme de son bec. J’y reviendrai dans quelques instants.

Je me suis rendue compte que lorsque je recevais plusieurs personnes, ma théière chinoise ne suffisait plus: une grosse théière n’aurait donc pas été de trop dans ma cuisine. Je suis donc tombée sur ces théières qui pouvaient contenir 1L d’eau, achetées chez Farfelu au Carrefour Laval. J’en ai d’ailleurs acheté une rouge et une verte. Je voulais offrir la première dans un échange de cadeaux, mais en essayant la verte, je n’ai pas pu me résoudre à la donner: elle versait tellement mal et sa poignée chauffait si rapidement que je trouvais cela irresponsable de donner un objet aussi immonde en cadeau. En attendant, elle me sert de décoration: elle fait un très joli centre de table. Je pense également la convertir en pot à encens… Par contre, 15$ pour un pot à encens, c’est bien cher payé.

Bon, je reviens à cette histoire de becs: quand vous choisissez une théière, faites attention à la forme de l’embout de son bec. Si celui-ci est pointu comme celui de ma théière achetée à Shanghai, celle-ci versera bien. S’il s’avère être arrondi comme celui de la théière verte et celui de ma toute première théière blanche, ne pensez même pas dépenser un seul sou là-dessus: elle ne vaut rien, elle versera mal et vous aurez une belle flaque sur la table à chaque fois que vous voudrez vous servir. Par contre, elle sera jolie sur votre table avec des fleurs à l’intérieur.

Idéalement, il vous faudra tester vos théières avant de les acheter, surtout si vous dépensez un fort prix là-dessus. Ce que j’ai d’ailleurs fait lors de l’achat de cette merveilleuse théière en verre soufflé de My Cup of Tea: elle verse admirablement bien, possède un grillage à infusion qui s’enlève aisément et se nettoie facilement et rend justice aux thés fleurissants, vous savez, ces boules de thé qui s’ouvrent une fois infusées sous forme de fleur. Pour 50$, j’obtins donc non seulement la théière de 1,2L, mais également la boîte des douze thés Zodiac Bloom pour seulement 10$ au lieu de 30$.

Regardez ce magnifique bec!!!! No dripping, me rassurait la vendeuse! Et qu’est-ce qu’elle avait raison…

Je vous parlerai plus tard de ces fameux thés Zodiac Bloom (je trouve d’ailleurs que ce sont les meilleurs thés fleurissants en ville et j’en ai testé plusieurs déjà): à eux seuls, ils valent leur propre article.

Sur ce, je vous laisse sur ces mignonnes petites tasses de dégustation de chez Camellia Sinensis que ma chère Alice m’a offertes à mon anniversaire après avoir cassé quelques unes de mes tasses lors d’une soirée un peu trop arrosée.

***

Adresses utiles:

My Cup of Tea – Ma Tasse de Thé
On visite pour leurs variétés de thés bien épurées, leur verrerie, les vendeuses hyper sympathiques et la déco marrante
1057A Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2Z 1J6
T 514 861 8800
http://www.mcot.ca/

Les thés David’s Tea
On visite pour leurs accessoires à thé et leurs thés pour les rhumes et les gueules de bois. Sinon, évitez les thés trop aromatisés qui sont d’ailleurs devenus malheureusement leur spécialité.
705 rue Sainte-Catherine Ouest
Montréal (Québec) H3B 4G5
T 514 284 6060
http://www.davidstea.com

Maison de thé Camellia Sinensis
On visite pour le salon de thé, l’ambiance relaxante, le cheesecake au thé vert (OMG, best cheesecake EVER!), les thés importés d’à travers le monde et les différents modes d’infusion.
351 rue Emery
Montréal (Québec) H2x 1J2
T 514 286 4002
http://camellia-sinensis.com/the/

Inspiration – Idées déco d’automne

Chaque année, Alex et moi nous posons toujours la question:

Pouvons-nous améliorer la déco de notre appartement?

La réponse est toujours oui, mais à quel prix? Ensuite, est-ce que le besoin est réellement présent? Parce qu’un porte-feuille étudiant se doit d’être raisonnable.
Alors, en attendant, on rêve. Et on s’extasie devant les idées d’IKEA pour les espaces restreints.

Bien que la suggestion de vivre avec 6 colocataires dans un seul espace, même avec des rideaux, ça craint un peu…

Ou un minuscule appartement de Hong Kong de 330 pieds carrés se transforme en 24 pièces.

Et ce foutu banc Norden à 100$ qui aurait fière allure à titre de table basse dans mon salon si petit et pour lequel j’essaie d’économiser en ce moment.
NORDEN Banc – IKEA

***

Inspiration – Tableaux

Composition VIII - Kandinsky (WebMuseum Paris)
Composition VIII – Kandinsky

 Tableau au Centre Pompidou (2007) – Peintre oublié

La Trahison des images - Magritte
La Trahison des images – Magritte (un de mes peintres préférés!)

La  Desserte rouge – Matisse

Shanghai et Shopping – Le marché du faux

Durant notre séjour à Shanghai, nous avons dû faire ce que tout touriste stupide fait: risquer nos vies et nos portefeuilles dans les marchés du faux. Je ne suis toujours pas certaine pourquoi j’y suis allée, car à chaque fois, j’ai la sale impression de me faire… arnaquer…

Par exemple, je suis si habituée de payer 20$ au Canada pour un cardigan que mon échelle de négociation est déjà trop haute, sachant que je devrais plutôt payer 5$ pour un faux ou un cardigan volé de « Zara » au fake market… Je devrais faire comme tout bon Chinois local: ne pas en approcher, tout simplement. Le mal de tête à convertir sans arrêt et l’effort de négociation n’en valent pas vraiment la peine, à mon avis.

Parlons des faux DVD: il est plus difficile de trouver des vrais DVD en Chine que des faux. En fait, je ne pense pas vraiment avoir vu de vrais DVD, car tous les clubs vidéos où je suis allée n’ont que des faux. La qualité est inconstante et même si le boîtier porte la mention Blu-Ray, aucun DVD Blu-Ray n’est réellement disponible dans ces boutiques. Pour 200 RMB, nous avons trouvé la collection complète des films de Miyazaki dans un coffret franchement bien fait, contenant plus d’une vingtaine de DVD et quelques OST. Pour 12 RMB (même pas 2$), vous pouvez acheter n’importe quel DVD individuel.

Enfin, à propos des rabais dans les boutiques « normales »: au Canada (et généralement dans les pays occidentaux), nous montrons le pourcentage en rabais, c’est-à-dire ce qui est enlevé du prix initial. En Chine, c’est plutôt l’inverse: ils montrent le prix final, soit ce qui reste après le rabais. Disons que j’ai 30% de rabais sur une chemise, ils écriront plutôt 7,0. Ou si vous voyez 4,8, cela veut plutôt dire qu’il y a un rabais de 52%.

***

Au restaurant près du fake market où nous sommes allés, j’ai pris la spécialité de la maison, soit une soupe « shanghainaise » de nouilles udon et de poisson.

Alexandre, dans son cas, a décidé d’essayer la chose la plus tarée qu’il pouvait trouver sur le menu…

Tarée et étrange… J’adore les nouilles udon autant que j’aime le bacon et le fromage. Or, mélanger les deux n’est peut-être pas l’idée du siècle… Du céleri, du jambon, des crevettes, du surimi, beaucoup de fromage, le tout accompagné d’une petite soupe miso et de légumes marinés. C’était bon… mais vraiment trop étrange pour que l’on veuille retenter l’expérience.

Par contre, les touristes canadiens que nous avons rencontrés ont l’air d’avoir aimé…

 

Mixeur ou Caméra?

J’ai posé la question à de nombreuses personnes et malheureusement, je tombais fréquemment sur un ratio 50:50.

J’hésitais entre le merveilleux mixeur de KitchenAid (ou batteur sur socle, à proprement parler) aux couleurs décadentes et aux utilités diverses et une franchement meilleure caméra que ma Finepix S1500 de Fujifilm.

Ma caméra FinePix S1500 de Fujifilm

Image tirée du site Zone Numérique

Mon petit ami me l’avait offerte à mon anniversaire l’an dernier, mais je n’arrêtais pas de pester contre elle lorsque:

  1. la lumière d’ambiance ne suffisait pas (prendre des photos au resto devenait infernal, je songeais à carrément amener un set d’éclairage et le flash massacrait les couleurs)
  2. les gros plans étaient impossibles (par conséquent, image floue et moche)
  3. son focus automatique refusait parfois de prendre une photo claire et nette
  4. mes quatre piles AA mouraient à tout moment (et tristement rapidement)

Bref, elle m’énervait. Elle est compacte, pratique dans la vie courante, mais bon…

Puis, il y a ce mixeur de rêve à en faire baver ceux qui font trop souvent des gâteaux ou du pain.

Batteur sur socle Artisan KitchenAid

Tirée du site Amazon.ca

Malheureusement, son prix est assez douloureux, tournant autour de 470$ en magasin à Montréal, 350$ (en solde) sur Amazon.ca et oscillant entre 230$ et 350$ aux États-Unis. Évidemment, il ne peut pas être envoyé des US au Canada pour le prix dérisoire de 250$, donc on doit payer le plein prix…

Enfin, il y a cette caméra usagée que j’ai dégotée sur Kijiji.ca: une Nikon D40, avec lentille de base de 18-55mm. À 340 balles. Prix original: 599$. Hmmmm…

La caméra Nikon D40 avec lentille 18-55mm

Tirée du site Absolut Photo

Je demande à mon petit ami ce qu’il préfère: mixeur. À une de mes amies: caméra. J’ai posé la question à probablement une douzaine de personnes.

Verdict: 50% caméra, 50% mixeur.

Mon verdict?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La caméra Nikon D40 trouvée sur Kijiji.ca

Ma caméra Nikon D40 avec lentille 18-55mmJ’apprends encore à l’utiliser comme il faut, mais un test au resto jeudi a déjà donné des résultats surprenants! (Merci ISO supérieur!!!)