Archives mensuelles : juillet 2011

Manger mal est si facile

Je travaille beaucoup ces temps-ci, d’où l’absence de posts sur les restos intéressants en ville, car les seules places où je suis allée se résument à Starbucks, Subway et Pizza Blanche-Neige (qui fait d’ailleurs une bonne pizza à livrer dans mon quartier). Bref, le stéréotype nord-américain de la travailleuse trop paresseuse pour se faire un lunch.

Mentionnons l’initiative de McDonald pour rendre ses « Happy Meals » plus… santé: réduire la taille des frites, ajouter cinq (5!) tranches de pommes et remplacer le soda par du lait. J’aime l’initiative, mais en soi, amener un enfant au McDonald le condamne à manger mal le temps d’un repas, que celui-ci ait un verre de lait ou pas… (d’où l’importance de l’éducation de la famille d’une saine alimentation).

Cela me rappelle une cliente au boulot qui mangeait un paquet de chips alors que je scannais ses produits. Elle me sort un paquet de noix et de fruits secs et me dit:

« J’ai lu le tableau de valeur nutritionnelle et ce produit a plus de gras que mes chips… Hmmm… ces chips sont vraiment bonnes. Je pense que je vais en acheter un deuxième pour mon fils. »

Et moi, complètement ébahie par son manque de jugement, je lui scanne son paquet de chips deux fois: un pour elle, un pour son fils.

PS: j’ai regardé les deux tableaux par la suite et madame ne sait décidément pas comparer les portions choisies pour évaluer chaque produit.

Petite crevette bien bête…

Vous ne me croirez peut-être pas, mais même si je mange régulièrement des crevettes, je suis malheureusement allergique aux fruits de mer. Pas une allergie particulièrement dangereuse, mais suffisamment dérangeante pour que je doive prendre un antihistaminique pour m’assurer que mes lèvres et mes mains n’enfleront pas.

Ma maman me cuisinait autrefois des beignets de crevettes à base de patate douce râpée. J’ai déjà tenté l’expérience auparavant et cela s’est terminé en un échec lamentable et une cuisine bordélique. Alors du coup, je me contente de beignets à la pâte tempura achetée à l’épicerie chinoise.

BEIGNETS DE CREVETTES

  1. Pour préparer la pâte, suivre les instructions sur le paquet. Se rendre compte que leurs mesures sont complètement à côté de la plaque et ajuster la quantité d’eau. Préparer la pâte dans un cul-de-poule disposé dans un bol plus grand contenant de l’eau glacée: plus le mélange est froid, mieux c’est.
  2. Écaler les crevettes en laissant la queue qui deviendra bien croustillante, comme une chip, suite à la friture.
  3. Chauffer de l’huile dans un wok. Nul besoin d’une friteuse quand un wok peut tout faire!
  4. Fariner les crevettes et les tremper dans la mixture à beignet. Les frire jusqu’à obtention d’une belle couleur dorée.
  5. Égoutter l’huile des crevettes sur un essuie-tout. Servir avec des vermicelles, de la laitue, des herbes diverses et une bonne nước chấm (sauce composée de nước mấm, de cassonade, de jus de lime, d’eau et d’ail).

***

Bonus du jour: une de mes vidéos préférées du Studio Muppets appelé Pöpcørn. S’il vous plaît, regardez-le avec des sous-titres (cliquez sur le bouton CC en bas de la vidéo).

Gỏi cuốn – Un rouleau de printemps en été

Le rouleau de printemps, appelé summer roll en anglais ou gỏi cuốn en vietnamien,  bien que facile à ingurgiter, est particulièrement long à préparer. Le temps, le coût et la patience requis dépendront, par contre, des ingrédients choisis. Certains restaurants coupent dans la garniture pour justementpouvoir vendre les rouleaux à un prix décent, mais triste est de constater que l’on se retrouve parfois avec des rouleaux contenant à 90% de la laitue et des vermicelles.

Dans mon cas, voilà comment ma maman aimait les faire quand j’étais jeune et comment je me suis habituée à les préparer à mon tour:

Gỏi cuốn – Rouleau de printemps

Ingrédients:

  • Galettes de riz
  • Vermicelles de riz
  • Laitue
  • Menthe
  • Crevettes cuites
  • Omelette sucrée
  • Saucisse chinoise

Notes:

  1. Choisissez des vermicelles qui idéalement, lorsque cuites, deviennent blanches. Celles employées lors de cette recette étaient restées transparentes et avaient une texture plutôt visqueuse… Je n’avais pas trouvé ma marque préférée à l’épicerie chinoise et avais tenté une nouvelle marque. Mauvaise idée.
  2. Placez un morceau de laitue entre la menthe et les vermicelles dans le rouleau. Je n’avais pas de laitue sous la main ce jour-là, mais celle-ci apporte un croustillant supplémentaire bien agréable.
  3. ROULEZ SERRÉ!!! Bon d’accord, les galettes de riz ne sont pas aussi solides que l’algue à sushis, mais ça ne veut pas dire que les rouleaux doivent être mous pour autant.
  4. Choisissez les garnitures selon vos goûts. Beaucoup de personnes ont été surprises de voir de la saucisse dans mes rouleaux, arguant qu’ils n’en avaient jamais vu au resto. Ça coûte cher des saucisses chinoises, faut bien couper à quelques endroits. Qui plus est, ce qu’il y a dans votre rouleau n’en tient qu’à vous!

Nul besoin d’une sorbetière…

… quand on suit la recette de crème glacée à l’orange de Nigella Lawson. Les limes étant bon marché en cette période de l’année, voici donc ma tentative de crème glacée à la lime.

1. Zester et presser 4 à 5 limes (allez-y au goût).
2. Dissoudre 150g de sucre glace dans le jus de lime.
3. Remplacer la double crème par un mélange 50:50 de crème fraîche Liberté légèrement battue et de crème 35% pour obtenir un équivalent tout aussi riche, mais pas trop lourd en bouche.
3. Fouetter le tout.
4. Verser la crème dans un plat refermable et l’oublier dans le congélateur. Si vous la faites le matin avant d’aller au boulot, elle sera prête pour votre retour à la maison.
5. Facultatif: la mélanger durant la congélation à la cuillère permet également d’éviter la formation de cristaux (qui n’arrive pas toujours).

Avouez que ma crème glacée en jette!

Photos de la semaine

1 – Makis aux Avocats et Makis Deux Saumons de SushiShop
2 – Mochis à la pâte de haricots rouges (merci à la mère de Lu Wei)
3 et 4 – Grumman 78, au Festival de Jazz
5 – Tacos Bánh Mì (porc vietnamien) et BBQ de Grumman 78
6 – Frappuccino au thé vert de Starbucks
7 – Mini Cooper près du métro Préfontaine