Lao Lane Xang – gastronomie laotienne du XIIIe arrondissement

Durant mon séjour à Paris, j’y suis passée deux fois, plus par coïncidence que par désir particulier d’y aller: la première fois, après une longue journée au Château de Versailles avec des amis; la seconde, avec des amis de la famille. En réalité, il s’agit de deux restaurants, même propriétaire, situés l’un en face de l’autre, différenciés simplement par un numéro dans leur nom que je m’évertue à mal écrire à chaque fois que je le cherche sur Internet: Lao Lane Xang et Lao Lane Xang 2.

Faute du peu de places dans le second, nous sommes allés dans le premier la première fois. La seconde fois, lorsqu’on m’y invita sans que je ne le sache, j’eus la chance de comparer avec son petit frère.

Les deux offrent les mêmes plats, l’un de façon plutôt rustique traditionnelle, l’autre avec plus de raffinement et de travail dans la finition des plats et dans le décor. Tout dépendant du style et de l’ambiance que vous souhaitez, vous pouvez aller dans l’un ou l’autre. Lao Lane Xang 2 est évidemment le plus bondé, étant donné le style plus luxueux de l’établissement que son grand frère et ce, pour exactement le même prix et les mêmes plats.

Je n’avais encore jamais essayé la cuisine laotienne, alors c’était bien une première! Les saucisses de porc à la citronnelle sont divines sur le point gustatif et si adorablement présentées, découpées sous forme de fleur s’épanouissant dans notre assiette.

Malheureusement, je ne tolère pas très bien les piments frais, mais je vous assure que la salade de soja et de papaye fraîche en vaut le détour et l’effort d’endurer la capsaïcine.

Comme je n’ai pas vraiment choisi les plats la seconde fois, je ne sais pas trop ce que sont ces petites crêpes, mis à part qu’elles ont un savoureux goût de lait de coco et que j’en ai beaucoup trop mangé…

Enfin, ce merveilleux cabillaud au lait de coco… Mouthwatering, il me manque bien, ce petit poisson.

Si vous souhaitez y passer, une recommandation: vous avez le choix d’accompagner votre repas de riz au jasmin classique ou de riz gluant (collant ou sticky rice), ce dernier étant un bien meilleur choix. Emballé dans un sac en plastique et caché dans un mignon contenant tressé, la texture le rend plus intéressant au repas et à mon avis, un peu plus savoureux.

Côté dessert, j’ai moins aimé le chè ba màu (dessert aux trois couleurs). Habituée à la version vietnamienne qui contient des haricots sucrés, de l’agar agar, du tapioca et du lait de coco, j’ai un peu moins apprécié cette profusion d’agar agar sans haricots. Malheureusement, je n’ai pas retenu le nom (vous imaginez, je fais déjà une tonne de fautes dans le nom du restaurant, alors le nom des plats, oubliez cela…) ni même pris une image. Imaginez plutôt un verre rempli de cubes d’agar agar de couleurs multiples, soit blanc, vert et rouge et de saveurs diverses.

Remarquez, ils me comprenaient si je leur énonçais le terme vietnamien, alors vous pouvez vous y risquer.

Lao Lane Xang et Lao Lane Xang 2
102 Avenue d’Ivry
75000 Paris, France
T 01 58 89 00 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *