Gaspé – un parfum de sel et de sapin

Cet été, un weekend à Gaspé s’imposait, là où la mère de mon fiancé réside depuis déjà plusieurs années. Ce qui me frappa le plus sur la route, ce sont les parfums : roulant le long du fleuve, l’odeur de la mer et ses effluves salées et fraîches m’émerveillent, n’ayant pas souvent été près de la mer ces dernières années. Bien que la route longeant la Baie des Chaleurs offre un magnifique paysage, celle-ci rallongeait notre voyage de deux heures. À partir de Sainte-Anne-des-Monts, mon fiancé nous dirigea vers l’intérieur des terres, là où l’on roula plus d’une heure trente à travers des forêts de conifères. Les essences de sapin et d’épinette m’enivraient les narines, j’y serai restée encore plus longtemps, décidément.

Gaspé, c’est le lieu où mon allergie aux crustacés est mise à rude épreuve : vais-je résister aux délicieuses crevettes présentées sur la table? Bien évidemment, je suis une personne obstinée, inconsidérée et extrêmement gloutonne. Je me suis lancée sur quelques crevettes et intelligente comme je l’étais, me suis éventuellement frotté les yeux avec ma main recouverte de traces de jus de crevettes. Bonjour l’enflure aux yeux et le gavage au Benadryl le premier jour…

Il reste toujours le saumon fumé, les pétoncles et les moules auxquels je ne suis pas allergique. Malheureusement, en août, les moules n’étaient tout à fait prêtes : minuscules, peu charnues, on se sent quasiment mal de ne pas être venus plutôt le mois suivant.

Les pétoncles, eux, sont fermes sous la pression des doigts, mais se détachent et fondent dans la bouche : beurre noisette et pétoncles, on ne peut jamais se tromper. Grande adepte du cru, je goûtai à ce fruit de mer sans le cuire : un goût peu salé, mais particulièrement iodé, il fond sous la langue. Le goût d’iode ne convient pas forcément à tout le monde, moi la première, or la fraîcheur de la chair en allégeait la saveur.

Le saumon fumé… je vous en parlerai une autre fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *