Intermède gaspésien

1. Casse-croûte La Banquise à Gaspé
2. Cornet de glace molle à la pistache (pur bonheur!!!)
3. Burger et guédille
4. Ma première guédille (oui, je me suis risquée aux crevettes rien que pour connaître ce fameux mets!)
5. Sentier au parc Forillon
6. Tentative de macro au parc Forillon
7 et 8. Succulente omelette faite par la mère d’Alexandre
9. Dégustation de saumon fumé (pure merveille!)

Petits cadeaux pour Noël

Voici une petite liste de suggestions de cadeaux pour faire plaisir à votre famille et vos amis au terme de cette année, évidemment reliés à mon passe-temps favori, la cuisine!

1. Pour le littéraire… Fifty Shades of Chicken de F.L. Fowler (23$)

Une lecture aucunement sérieuse, purement ludique, avec des recettes fort appétissantes pour apprêter le poulet. Oui, il s’agit bien d’un spin-off de Fifty Shades of Grey où l’on relate les tribulations d’un petit poulet novice face à un dominant cuisinier expert. Ouh la la…

This isn’t just about getting me hot till my juices run clear, and then a little rest. There’s pulling, jerking, stuffing, trussing… He promises we’ll start out slow, with wine and a good oiling… Holy crap.

Ne vous détrompez pas: les recettes sont extrêmement bien détaillées, semblent savoureuses et sont présentées avec des images bien explicites.

On aime aussi les photos du cuisinier-mannequin ficelant notre héros-poulet. 😉

Disponibles dans toutes les grandes librairies.


2. Pour le crack de thé… Les coffrets-échantillons de Camellia Sinensis (25-35$)

Thés verts du monde (6)

Camellia Sinensis offre un choix de thés incommensurable sans jamais tomber dans les excès de saveurs et de parfums et pour Noël, il nous offre ces intéressants coffrets d’échantillons de thés, certains plus spécialisés que d’autres. Deux ans auparavant, un ami m’avait offert le coffret Thés verts du monde qui m’avait d’ailleurs beaucoup plus: les saveurs sont suffisamment diverses pour ne pas tomber dans la redondance. Les choix ont d’ailleurs changé depuis, ma sélection étant un peu différente de celle offerte cette année.

Les choix disponibles:

  1. Thés verts du monde (petit et grand formats)
  2. Chai! Chai! Chai! (petit format)
  3. La Grande Découverte (petit et grand formats)
Camellia Sinensis
351 Rue Émery,
Montréal, (QC) H2X 1J1
T. 514.286.4002
F. 514.286.0625

3. Pour l’apprenti… Un cours de cuisine? (80 à 110$ par personne)

Bon d’accord, ce n’est pas à la portée de tous les porte-feuilles, moi la première à ne pas y songer. Par contre, comme activité en couple ou en famille, il s’agit d’une façon de passer un bon moment ensemble tout en s’éduquant sur l’art de la table. Plusieurs écoles de cuisine offrent des cours à la carte pour le commun des mortels dont la sélection s’étend entre la haute gastronomie à la cuisine tout bonnement santé en passant par l’art de façonner des desserts grandioses.

Voici quelques adresses utiles:

  1. Appetite for Books (en anglais)
  2. La Guilde Culinaire
  3. Mezza Luna
  4. L’Académie Culinaire
  5. Olive&Olives
J’ai déjà essayé le cours de confection de chocolats fins à la Guilde Culinaire trois ans auparavant avec Christophe Morel et pour tout vous dire, je n’ai pas encore maîtrisé l’art du tempérage du chocolat, un aspect important qui a été démontré en classe, mais malheureusement pas pratiqué, faute de temps. Par contre, l’activité est très amusante et on finit avec une boîte de nombreux chocolats, mon amour et moi ayant pris les deux plus remplies étant donné qu’on les avait remplis nous-mêmes (chut!).

4. Pour l’amateur de bonnes boissons… Brooklyn Brew Beer Making Kit (40-50$)
Il est certain que pour un amateur d’alcools, une excellente bouteille de vins ou un décanteur à scotch (oh mon Dieu qu’il est beau, ce décanteur!) serait un cadeau parfait. Sortons des sentiers battus et offrons-lui plutôt un kit qui lui permettra de préparer sa propre bière et de l’initier aux arts et techniques de la fabrication d’alcool même. Il s’agit d’une très bonne introduction à cette activité Brooklyn BrewShop en a déjà d’ailleurs sorti neuf saveurs différentes.

Disponibles sur Amazon.ca et dans les librairies Chapters et Indigo.


5. Le cuisinier expérimenté qui a déjà tout dans sa cuisine… Kit Coups de coeur des Chasseurs d’épices d’Épices de Cru (27$)
Kit Coups de coeur des Chasseurs d'épices
Je me souviens deux ou trois ans auparavant, Sonia du blog Les Grignotines avait trouvé ce petit bijou pour Noël: des effluves de bonheur émanaient de ces petits pots. La marque Épices de Cru fournit d’ailleurs plusieurs kits, certains plus spécialisés que d’autres, certains plus adaptés aux novices de la cuisine qui souhaitent en apprendre davantage sur les épices que l’on peut employer.

Disponibles dans les boutiques suivantes du Marché Jean Talon:

Olives & Épices

Marché Jean-Talon
7070 Henri-Julien étal C-11
Montréal
H2S 2W1
T. 514-271-0001

La Dépense

Marché Jean-Talon
7070 Henri-Julien étal C-6
Montréal
H2S 2W1
T. 514-273-1118

Gaspé – un parfum de sel et de sapin

Cet été, un weekend à Gaspé s’imposait, là où la mère de mon fiancé réside depuis déjà plusieurs années. Ce qui me frappa le plus sur la route, ce sont les parfums : roulant le long du fleuve, l’odeur de la mer et ses effluves salées et fraîches m’émerveillent, n’ayant pas souvent été près de la mer ces dernières années. Bien que la route longeant la Baie des Chaleurs offre un magnifique paysage, celle-ci rallongeait notre voyage de deux heures. À partir de Sainte-Anne-des-Monts, mon fiancé nous dirigea vers l’intérieur des terres, là où l’on roula plus d’une heure trente à travers des forêts de conifères. Les essences de sapin et d’épinette m’enivraient les narines, j’y serai restée encore plus longtemps, décidément.

Gaspé, c’est le lieu où mon allergie aux crustacés est mise à rude épreuve : vais-je résister aux délicieuses crevettes présentées sur la table? Bien évidemment, je suis une personne obstinée, inconsidérée et extrêmement gloutonne. Je me suis lancée sur quelques crevettes et intelligente comme je l’étais, me suis éventuellement frotté les yeux avec ma main recouverte de traces de jus de crevettes. Bonjour l’enflure aux yeux et le gavage au Benadryl le premier jour…

Il reste toujours le saumon fumé, les pétoncles et les moules auxquels je ne suis pas allergique. Malheureusement, en août, les moules n’étaient tout à fait prêtes : minuscules, peu charnues, on se sent quasiment mal de ne pas être venus plutôt le mois suivant.

Les pétoncles, eux, sont fermes sous la pression des doigts, mais se détachent et fondent dans la bouche : beurre noisette et pétoncles, on ne peut jamais se tromper. Grande adepte du cru, je goûtai à ce fruit de mer sans le cuire : un goût peu salé, mais particulièrement iodé, il fond sous la langue. Le goût d’iode ne convient pas forcément à tout le monde, moi la première, or la fraîcheur de la chair en allégeait la saveur.

Le saumon fumé… je vous en parlerai une autre fois.

Lao Lane Xang – gastronomie laotienne du XIIIe arrondissement

Durant mon séjour à Paris, j’y suis passée deux fois, plus par coïncidence que par désir particulier d’y aller: la première fois, après une longue journée au Château de Versailles avec des amis; la seconde, avec des amis de la famille. En réalité, il s’agit de deux restaurants, même propriétaire, situés l’un en face de l’autre, différenciés simplement par un numéro dans leur nom que je m’évertue à mal écrire à chaque fois que je le cherche sur Internet: Lao Lane Xang et Lao Lane Xang 2.

Faute du peu de places dans le second, nous sommes allés dans le premier la première fois. La seconde fois, lorsqu’on m’y invita sans que je ne le sache, j’eus la chance de comparer avec son petit frère.

Les deux offrent les mêmes plats, l’un de façon plutôt rustique traditionnelle, l’autre avec plus de raffinement et de travail dans la finition des plats et dans le décor. Tout dépendant du style et de l’ambiance que vous souhaitez, vous pouvez aller dans l’un ou l’autre. Lao Lane Xang 2 est évidemment le plus bondé, étant donné le style plus luxueux de l’établissement que son grand frère et ce, pour exactement le même prix et les mêmes plats.

Je n’avais encore jamais essayé la cuisine laotienne, alors c’était bien une première! Les saucisses de porc à la citronnelle sont divines sur le point gustatif et si adorablement présentées, découpées sous forme de fleur s’épanouissant dans notre assiette.

Malheureusement, je ne tolère pas très bien les piments frais, mais je vous assure que la salade de soja et de papaye fraîche en vaut le détour et l’effort d’endurer la capsaïcine.

Comme je n’ai pas vraiment choisi les plats la seconde fois, je ne sais pas trop ce que sont ces petites crêpes, mis à part qu’elles ont un savoureux goût de lait de coco et que j’en ai beaucoup trop mangé…

Enfin, ce merveilleux cabillaud au lait de coco… Mouthwatering, il me manque bien, ce petit poisson.

Si vous souhaitez y passer, une recommandation: vous avez le choix d’accompagner votre repas de riz au jasmin classique ou de riz gluant (collant ou sticky rice), ce dernier étant un bien meilleur choix. Emballé dans un sac en plastique et caché dans un mignon contenant tressé, la texture le rend plus intéressant au repas et à mon avis, un peu plus savoureux.

Côté dessert, j’ai moins aimé le chè ba màu (dessert aux trois couleurs). Habituée à la version vietnamienne qui contient des haricots sucrés, de l’agar agar, du tapioca et du lait de coco, j’ai un peu moins apprécié cette profusion d’agar agar sans haricots. Malheureusement, je n’ai pas retenu le nom (vous imaginez, je fais déjà une tonne de fautes dans le nom du restaurant, alors le nom des plats, oubliez cela…) ni même pris une image. Imaginez plutôt un verre rempli de cubes d’agar agar de couleurs multiples, soit blanc, vert et rouge et de saveurs diverses.

Remarquez, ils me comprenaient si je leur énonçais le terme vietnamien, alors vous pouvez vous y risquer.

Lao Lane Xang et Lao Lane Xang 2
102 Avenue d’Ivry
75000 Paris, France
T 01 58 89 00 00

Délices bretonnes

Une pâtisserie typiquement bretonne: le kouign amann, qui veut littéralement dire en breton « gâteau au beurre ». Elle est composée de pâte feuilletée et de BEAUCOUP de beurre. En principe, elle prend la taille d’une tarte traditionnelle, mais à la chocolaterie Georges Larnicol, nous sommes tombés sur ce qu’ils appelles des kouignettes, version miniature de la taille de tartelettes conventionnelles.

Elles sont disponible à l’unité à 1,50€ ou en « panaché découverte » de 8 kouignettes de saveurs différentes pour 12€ un peu partout en France.

Nous avons jeté notre dévolu sur une boîte de kouignettes au beurre classiques et au caramel beurre salé. Feuilletées certes, mais particulièrement beurrées, elles sauront faire fondre vos papilles tant elles sont savoureuses tout en vous faisant douter de votre taux de cholestérol et de vos artères qui se bouchent.

Remarquez, si vous faites un tour en Bretagne, n’y pensez pas: vous êtes en vacances après tout, non?